Les fins d'années sont propices aux rétrospectives.
Le Monde fait fort et nous assène en 17 slides 15 ans d'Internet.
Nostalgie. Soupirs. Sourires.
Et dans 15 ans, que restera-t-il de nos FaceBook, twitter, LinkedIn...
...

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17

Précédent Pause Suivant

 

  • target="_blank">CD de connexion</a> permettant de s'abonner en quelques clics au service, et participera à la <a href=" target="_blank">promotion d'Internet</a> auprès du grand public. Sa fusion avec Time Warner en 2000 faisait croire à la naissance d'un géant des médias. Les deux entités se sépareront en 2009.<br />" /> D.R. 1995 : AOL à la conquête du monde

    America Online, dit AOL, était dans les années 1990 le principal fournisseur d'accès à Internet (FAI). Il s'est fait connaître en inondant la presse de CD de connexion permettant de s'abonner en quelques clics au service, et participera à la promotion d'Internet auprès du grand public. Sa fusion avec Time Warner en 2000 faisait croire à la naissance d'un géant des médias. Les deux entités se sépareront en 2009.

  • http://www.geociti.es/EnchantedForest/2946/" target="_blank">GIF animés</a>. Acheté 3 milliards de dollars en 1999 par Yahoo!, le site disparaîtra fin 2009. Des internautes ont décidé de <a href="http://www.lemonde.fr/technologies/article/2010/11/02/la-memoire-de-geocities..." target="_blank">redonner vie</a> à cette mémoire du Web." /> DR 1995 : Geocities et les pages persos

    Le développement de l'Internet grand public s'est accompagné de la naissance des "pages persos", ancêtres des blogs. Leader dans le domaine, Geocities et ses millions de pages remplies de GIF animés. Acheté 3 milliards de dollars en 1999 par Yahoo!, le site disparaîtra fin 2009. Des internautes ont décidé de redonner vie à cette mémoire du Web.

  • Le logiciel mIRC lancera les chats en 1995, bien que le protocole d'&eacute;change IRC existe depuis la fin des ann&eacute;es 1980. MIRC permet de discuter en direct avec un groupe, ou de mani&egrave;re priv&eacute;e avec un membre. L'envoi de fichiers est &eacute;galement possible. Son fonctionnement complexe le r&eacute;servera aux initi&eacute;s, le grand public lui pr&eacute;f&eacute;rant les messageries instantan&eacute;es ICQ (1996) ou AIM (1997). MIRC n'a pas perdu de sa popularit&eacute; en 2010 chez les internautes les plus technophiles.<br /> D.R. 1995 : mIRC et les chats

    Le logiciel mIRC lancera les chats en 1995, bien que le protocole d'échange IRC existe depuis la fin des années 1980. MIRC permet de discuter en direct avec un groupe, ou de manière privée avec un membre. L'envoi de fichiers est également possible. Son fonctionnement complexe le réservera aux initiés, le grand public lui préférant les messageries instantanées ICQ (1996) ou AIM (1997). MIRC n'a pas perdu de sa popularité en 2010 chez les internautes les plus technophiles.

  • CaraMail aura marqu&eacute; la g&eacute;n&eacute;ration des 20-30 ans qui d&eacute;couvraient &agrave; la fin des ann&eacute;es 90 les joies de la discussion en ligne avec de parfaits inconnus. Nombre d'histoires d'amour ou d'amiti&eacute; seront n&eacute;es sur les diff&eacute;rents fils de discussions th&eacute;matiques du site fran&ccedil;ais. CaraMail popularisera l'usage du terme "ASV" (&acirc;ge-sexe-ville) pour engager la conversation, des smileys et des abr&eacute;viations comme "lol" (rires). Les chats CaraMail seront ferm&eacute;s en f&eacute;vrier 2009 par Lycos.<br /> D.R. 1997 : la génération CaraMail

    CaraMail aura marqué la génération des 20-30 ans qui découvraient à la fin des années 90 les joies de la discussion en ligne avec de parfaits inconnus. Nombre d'histoires d'amour ou d'amitié seront nées sur les différents fils de discussions thématiques du site français. CaraMail popularisera l'usage du terme "ASV" (âge-sexe-ville) pour engager la conversation, des smileys et des abréviations comme "lol" (rires). Les chats CaraMail seront fermés en février 2009 par Lycos.

  • Dans les ann&eacute;es 90, le secteur des moteurs de recherche &eacute;tait domin&eacute; par Altavista, puis Yahoo!. Deux jeunes &eacute;tudiants de Stanford, Larry Page et Sergei Brin, s'&eacute;vertuent &agrave; cr&eacute;er un moteur plus performant, qui sera lanc&eacute; en version b&ecirc;ta en 1998. Les r&eacute;sultats de recherche du moteur Google, &agrave; la page d'accueil &eacute;pur&eacute;e, se r&eacute;v&egrave;lent plus pertinents que ceux de leurs concurrents. Google ne tarde pas &agrave; devenir num&eacute;ro un du secteur, avant de se diversifier dans la messagerie, la cartographie, les outils bureautiques collaboratifs, les navigateurs Internet... laissant craindre &agrave; ses d&eacute;tracteurs la naissance d'un groupe h&eacute;g&eacute;monique et incontr&ocirc;lable.<br /> D.R 1998 : la naissance du géant Google

    Dans les années 90, le secteur des moteurs de recherche était dominé par Altavista, puis Yahoo!. Deux jeunes étudiants de Stanford, Larry Page et Sergei Brin, s'évertuent à créer un moteur plus performant, qui sera lancé en version bêta en 1998. Les résultats de recherche du moteur Google, à la page d'accueil épurée, se révèlent plus pertinents que ceux de leurs concurrents. Google ne tarde pas à devenir numéro un du secteur, avant de se diversifier dans la messagerie, la cartographie, les outils bureautiques collaboratifs, les navigateurs Internet... laissant craindre à ses détracteurs la naissance d'un groupe hégémonique et incontrôlable.

  • S'il &eacute;tait d&eacute;j&agrave; possible d'&eacute;changer des fichiers via mIRC ou Usenet, Napster secouera les majors en se concentrant uniquement sur l'&eacute;change, bien souvent ill&eacute;gal, de fichiers musicaux. Avec son interface intuitive, le logiciel invent&eacute; par Shawn Fanning, 19 ans, et Sean Parker, 20 ans, lancera les &eacute;changes "peer-to-peer" de masse... et la probl&eacute;matique du piratage sur Internet. Le logiciel est ferm&eacute; en 2001 par la justice am&eacute;ricaine. Il rena&icirc;tra sous la forme d'une plate-forme de t&eacute;l&eacute;chargement l&eacute;gal. Wikipedia 1999 : Napster et le peer-to-peer

    S'il était déjà possible d'échanger des fichiers via mIRC ou Usenet, Napster secouera les majors en se concentrant uniquement sur l'échange, bien souvent illégal, de fichiers musicaux. Avec son interface intuitive, le logiciel inventé par Shawn Fanning, 19 ans, et Sean Parker, 20 ans, lancera les échanges "peer-to-peer" de masse... et la problématique du piratage sur Internet. Le logiciel est fermé en 2001 par la justice américaine. Il renaîtra sous la forme d'une plate-forme de téléchargement légal.

  • Yahoo! avait Yahoo! Messenger, AOL son AIM, Microsoft lance Windows  Messenger, devenu MSN Messenger puis Live Messenger. La messagerie  instantan&eacute;e sera install&eacute;e sur tous les ordinateurs &eacute;quip&eacute;s de Windows  XP, lui garantissant une popularit&eacute; toujours non d&eacute;mentie.<i> "T'as MSN ?" </i>devient aussi courant que<i> "c'est quoi ton num&eacute;ro ?"</i> et g&eacute;n&eacute;ralise un nouveau mode de communication. MSN signe &eacute;galement la popularisation du langage SMS ou d'expression comme "kikoo" (coucou), provoquant le d&eacute;part des plus anciens utilisateurs sur des messageries plus sobres comme Gtalk de Google.<br /> D.R. 1999 : "Kikoo" MSN

    Yahoo! avait Yahoo! Messenger, AOL son AIM, Microsoft lance Windows Messenger, devenu MSN Messenger puis Live Messenger. La messagerie instantanée sera installée sur tous les ordinateurs équipés de Windows XP, lui garantissant une popularité toujours non démentie. "T'as MSN ?" devient aussi courant que "c'est quoi ton numéro ?" et généralise un nouveau mode de communication. MSN signe également la popularisation du langage SMS ou d'expression comme "kikoo" (coucou), provoquant le départ des plus anciens utilisateurs sur des messageries plus sobres comme Gtalk de Google.

  • Qui mieux que <a href=Wikipedia incarne ce que l'on appellera plus tard le Web 2.0 ? Le site part du principe que le savoir de tous les internautes peut valoir celui des érudits à l'origine des encyclopédies classiques. Chacun peut créer des sujets, ajouter ses propres informations sur un thème en indiquant ses sources, ou corriger une erreur, le texte final étant librement réutilisable. A ce jour, plus de 17 millions d'articles ont été créés en 270 langues.<br />" /> D.R. 2001 : Wikipedia, l'encyclopédie collaborative

    Qui mieux que Wikipedia incarne ce que l'on appellera plus tard le Web 2.0 ? Le site part du principe que le savoir de tous les internautes peut valoir celui des érudits à l'origine des encyclopédies classiques. Chacun peut créer des sujets, ajouter ses propres informations sur un thème en indiquant ses sources, ou corriger une erreur, le texte final étant librement réutilisable. A ce jour, plus de 17 millions d'articles ont été créés en 270 langues.

  • Si les internautes n'ont pas attendu les sites de rencontres pour avoir des relations amoureuses, le site fran&ccedil;ais Meetic conna&icirc;tra un succ&egrave;s toujours d'actualit&eacute;. Syndrome pour certains de la solitude des individus et de l'incapacit&eacute; &agrave; faire des rencontres "dans la vraie vie", supermarch&eacute; des rencontres sans lendemain pour d'autres, Meetic a lanc&eacute; le march&eacute; de la rencontre en ligne en France, et a banalis&eacute; la d&eacute;marche de chercher sur Internet le compagnon d'une vie ou d'une nuit.<br /> D.R. 2002 : "Je l'ai rencontré sur Meetic"

    Si les internautes n'ont pas attendu les sites de rencontres pour avoir des relations amoureuses, le site français Meetic connaîtra un succès toujours d'actualité. Syndrome pour certains de la solitude des individus et de l'incapacité à faire des rencontres "dans la vraie vie", supermarché des rencontres sans lendemain pour d'autres, Meetic a lancé le marché de la rencontre en ligne en France, et a banalisé la démarche de chercher sur Internet le compagnon d'une vie ou d'une nuit.

  • Avant de devenir le site pr&eacute;f&eacute;r&eacute; des adolescents <a href="<a href=http://fluo-sky-team.skyrock.com/" target="_blank">aimant se mettre en avant</a>, Skyblog était l'un des rares fournisseurs de blogs accessibles au grand public, lançant ainsi la mode. Mais la limitation des options de personnalisation et ses problèmes techniques (mises à jour pouvant prendre plusieurs heures) ont fait migrer les blogueurs vers d'autres plates-formes moins connotées "ado", type Overblog ou plus tard WordPress." /> D.R. 2002 : "Lâche ton com" sur Skyblog

    Avant de devenir le site préféré des adolescents aimant se mettre en avant, Skyblog était l'un des rares fournisseurs de blogs accessibles au grand public, lançant ainsi la mode. Mais la limitation des options de personnalisation et ses problèmes techniques (mises à jour pouvant prendre plusieurs heures) ont fait migrer les blogueurs vers d'autres plates-formes moins connotées "ado", type Overblog ou plus tard WordPress.

  • Alors que l'industrie musicale s'inqui&egrave;te du t&eacute;l&eacute;chargement ill&eacute;gal, Beno&icirc;t Tersiguel invente Radio.Blog.Club, un site qui permet d'&eacute;couter de la musique sans la t&eacute;l&eacute;charger, de cr&eacute;er des listes de lecture et de les exporter sur ses blogs. Si le site conna&icirc;t un succ&egrave;s mondial, il ne r&eacute;mun&egrave;re pas les artistes : en 2007, la Sacem fait fermer le site, qui est condamn&eacute; en 2009 &agrave; verser un million d'euros aux producteurs de disques.<br /> D.R. 2003 : les débuts de la musique en streaming avec Radio.Blog.Club

    Alors que l'industrie musicale s'inquiète du téléchargement illégal, Benoît Tersiguel invente Radio.Blog.Club, un site qui permet d'écouter de la musique sans la télécharger, de créer des listes de lecture et de les exporter sur ses blogs. Si le site connaît un succès mondial, il ne rémunère pas les artistes : en 2007, la Sacem fait fermer le site, qui est condamné en 2009 à verser un million d'euros aux producteurs de disques.

  • http://lolcats.com/" target="_blank">Lolcats</a>, Rick rolling et autres <a href="http://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A8me_(internet)" target="_blank">mèmes</a> y ont tous été inventés. 4chan est surtout célèbre pour son <a href="http://fr.readwriteweb.com/2010/02/18/divers/patch-rectificatif-fixed-4chan-i..." target="_blank">sous-forum /b/</a>, où se mêlent humour trash (le "lulz"), images pornographiques, justice contre les maltraiteurs de chats et <a href="http://america.blog.lemonde.fr/2008/09/19/hacker-la-boite-mail-de-sarah-palin..." target="_blank">piratage du mail de Sarah Palin</a>." /> D.R 2003 : 4chan, pour l'amour du "lulz"

    En 2003, Christopher Poole, 15 ans, dit Moot, lance le forum 4chan, où chaque membre est anonyme. Il ne soupçonnait sûrement pas que son site deviendrait le laboratoire de la culture Internet : Lolcats, Rick rolling et autres mèmes y ont tous été inventés. 4chan est surtout célèbre pour son sous-forum /b/, où se mêlent humour trash (le "lulz"), images pornographiques, justice contre les maltraiteurs de chats et piratage du mail de Sarah Palin.

  • http://www.myspace.com/jeremyjackson" target="_blank">au mépris du bon goût</a>. Très populaire, notamment au Royaume-Uni, MySpace perdra de sa superbe avec l'émergence de Facebook, et n'arrivera pas à refaire son retard. Son propriétaire actuel, Newscorp, <a href="http://pro.clubic.com/blog-forum-reseaux-sociaux/myspace/actualite-381920-new..." target="_blank">songe</a> à la revente du site.<br />" /> D.R. 2003 : MySpace

    Retrouver des amis, et s'en faire de nouveaux : telle est la promesse de MySpace, l'un des premiers sites à se lancer dans le secteur des réseaux sociaux. Le site sera vite prisé par les musiciens, dont certains se feront connaître par ce biais (Lily Allen, Arctic Monkeys ou Yelle). Il s'illustre également par ses pages personnalisables, parfois au mépris du bon goût. Très populaire, notamment au Royaume-Uni, MySpace perdra de sa superbe avec l'émergence de Facebook, et n'arrivera pas à refaire son retard. Son propriétaire actuel, Newscorp, songe à la revente du site.

  • http://bienbienbien.net/2009/01/05/une-breve-histoire-du-poke/" target="_blank">pokant</a>" ou à étaler leurs états d'âmes. Les premiers "licenciements Facebook" feront prendre conscience du besoin de mieux protéger son profil.<br />" /> D.R. 2004 : Facebook vous a ajouté comme ami

    Lancé en 2004 par Mark Zuckerberg, TheFacebook n'était à ses débuts qu'un réseau social réservé aux étudiants de Harvard, avant de s'étendre progressivement à d'autres universités américaines, puis mondiales. Renommé Facebook, et ouvert à tout un chacun, le réseau social a conquis l'Europe et les Etats-Unis à partir de 2006. Les internautes s'amusent à retrouver leurs amis d'enfance, à draguer en "pokant" ou à étaler leurs états d'âmes. Les premiers "licenciements Facebook" feront prendre conscience du besoin de mieux protéger son profil.

  • Avec la g&eacute;n&eacute;ralisation progressive de l'ADSL et la mont&eacute;e des d&eacute;bits, de nouveaux besoins font leur apparition avec, en premier lieu, le visionnage de vid&eacute;os sans t&eacute;l&eacute;chargement. YouTube s'y engouffre en proposant non seulement le visionnage gratuit, mais &eacute;galement la possibilit&eacute; &agrave; tout utilisateur de mettre en ligne ses propres enregistrements, partageables en un clic avec ses amis ou le monde entier. Chaque jour, deux milliards de vid&eacute;os sont visionn&eacute;es et des centaines de milliers sont mises en ligne. YouTube a &eacute;t&eacute; rachet&eacute; par Google en 2006.<br /> D.R 2005 : YouTube, le partage de vidéo facile

    Avec la généralisation progressive de l'ADSL et la montée des débits, de nouveaux besoins font leur apparition avec, en premier lieu, le visionnage de vidéos sans téléchargement. YouTube s'y engouffre en proposant non seulement le visionnage gratuit, mais également la possibilité à tout utilisateur de mettre en ligne ses propres enregistrements, partageables en un clic avec ses amis ou le monde entier. Chaque jour, deux milliards de vidéos sont visionnées et des centaines de milliers sont mises en ligne. YouTube a été racheté par Google en 2006.

  • Tweet, followers, RT... Twitter a invent&eacute; son propre langage, obscur pour les  (nombreux) non-initi&eacute;s. Allant &agrave; contre-courant des blogs o&ugrave; chacun s'expose longuement, Twitter limite l'expression &agrave; 140 caract&egrave;res. Humeur du moment, course au bon mot ou partage de liens sont devenus les principales utilisations du site, fr&eacute;quent&eacute; essentiellement par les journalistes et les personnes gravitant autour d'Internet. Le grand public ne semble, lui, pas  adh&eacute;rer au concept.<br /> D.R. 2006 : Twitter est désormais abonné à vos tweets

    Tweet, followers, RT... Twitter a inventé son propre langage, obscur pour les (nombreux) non-initiés. Allant à contre-courant des blogs où chacun s'expose longuement, Twitter limite l'expression à 140 caractères. Humeur du moment, course au bon mot ou partage de liens sont devenus les principales utilisations du site, fréquenté essentiellement par les journalistes et les personnes gravitant autour d'Internet. Le grand public ne semble, lui, pas adhérer au concept.

  • Epiph&eacute;nom&egrave;ne sulfureux, le site, qui met en relation deux internautes au hasard et en vid&eacute;o, a connu l'une des plus fortes croissances de l'histoire du Web - gr&acirc;ce ou malgr&eacute; ses myriades d'hommes d&eacute;nud&eacute;s devant leur Webcam. Depuis la mi-2010, le site d&eacute;cline petit &agrave; petit dans les classements. Le Monde.fr 2009 : la gloire éphémère de Chatroulette

    Epiphénomène sulfureux, le site, qui met en relation deux internautes au hasard et en vidéo, a connu l'une des plus fortes croissances de l'histoire du Web - grâce ou malgré ses myriades d'hommes dénudés devant leur Webcam. Depuis la mi-2010, le site décline petit à petit dans les classements.

-->

Aol

Tag(s) : #Technology, #social network

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :