C'est à chaque fois une histoire différente qui se déroule de la même façon.
Quel que soit le pays, le roaming avec Orange commence et/ou finit toujours mal.

Cette fois encore n'a pas échappé à la règle.

Passage de la frontière. International activé. Pass Internet 7 jours activé. Switch sur Orange CH. Indolore. Jusque là tout va bien. Pour la première fois.

Je vis alors 2 jours de bonheur sans nuage dans un cloud de wifi presque parfait. Quelques appels, passés, reçus. des sms, idem, du ping-pong en iMessage, quelques minutes de FaceTime, des emails fluides et sans mauvaise nouvelle, des applications appliquées. Bien que "ça" grogne un peu dans mon entourage du temps que j'accorde à mon téléphone, jusque là tout va bien.

Et puis le drame. Une série de sms annonçant que mes connexions internet mobile à l'étranger atteignent un palier de 40 euros. Puis 2 heures plus tard, le palier de 50 euros avec en prime, le blocage de ma connexion.

Orange, ô désespoir, pourquoi ton roaming se passe-t-il toujours mal ?
Orange, ô désespoir, pourquoi ton roaming se passe-t-il toujours mal ?

Mais comment diable est-ce possible ? Pour conserver les 50 Mo (oui 50) du Pass Internet en cas de besoin, j'ai activé la veille le "cellular data off" qui interdit l'accès des data hors connexion wifi. Insondable et mystérieux mystère.

Orange, ô désespoir, pourquoi ton roaming se passe-t-il toujours mal ?

Vérification des compteurs chez Orange. Je dispose de 120 Mo utilisables jusqu'au 13 mai. Nous sommes le 5, il est 17h37, j'ai acheté 50 Mo le 3 mai, j'en ai désormais 120 à disposition et mon accès internet est bloqué. La magie Orange.

NB.: Pour les plus attentifs et perspicaces dans la recherche du bug user, bien sûr que j'ai reactivé le "cellular data on" pour que la magie de la data réseau opère, tu m'prends pour une truffe, ou bien ?

Et là, idée de génie. Ce n'est pas toujours facile de faire génie, mais parfois ça aide. Parfois. Je reboote mon iPhone. Tout le monde sait que le mystérieux mystère des Internets mobiles et du roaming s'opère grâce au mara-rebootage.

Mais non, c'est à nouveau le drame. Non seulement le mara-rebootage n'améliore pas la situation, mais Orange CH ne veut plus de moi. Je suis désormais connectée automatiquement à l'opérateur Sunrise, plus d'Orange CH à l'horizon, pourtant je n'ai pas bougé d'un centimètre.
Je n'ai aucun doute sur le fait que "le Free suisse" (à ne pas confondre avec le petit suisse) soit un excellent opérateur, mais il me nourrit de Edge quasiment partout où je me trouve alors qu'Orange CH était en 3G. C'est dérangeant, rageant, orangeant.

Orange, ô désespoir, pourquoi ton roaming se passe-t-il toujours mal ?

Dans un accès désaxé et frénétique de frustration, je débloque manuellement mes usages internet mobiles.

Bien oui, j'explique : puisqu'en ne les utilisant pas j'ai atteint un palier de 50 euros de consommation, puisqu'il me reste encore 120 Mo sur les 50 que j'ai achetés et que mon accès est bloqué, il me semble soudain évident qu'Orange débloque. Donc, moi aussi je débloque, et je débloque sans sommation (j'me comprends).

Orange, ô désespoir, pourquoi ton roaming se passe-t-il toujours mal ?

Peine perdue. Orange, ô désespoir(e). Rien n'y fait. Le navigateur refuse de naviguer. Les applications refusent de s'appliquer. Les emails refusent s'en mêler.

Qu'à cela ne tienne. Il y a le 700. Le service clients. Celui qui fait que j'accepte de payer mon abonnement plus cher que chez Sosh ou Free et all. Celui qui dans "service client" comprend le mot "service".

A 35 cts la minute, ils vont sûrement se décarcasser pour m'arranger tout ça. J'ai foi en le-service-client de mon pays.
Premier appel, énoncé du problème. Renvoi vers le service d'assistance mobile. 3 sonneries et "ça" raccroche. Ah.

Y'a pas l'feu au lac. une fausse manœuvre, ça arrive. Je rappelle. Autre interlocutrice. Elle a la délicatesse de m'apprendre que l'assistance mobile ne travaille pas le dimanche, d'où le probable raccrochage intempestif. Ah.

Me voici livrée à moi-même dans la jungle des déconnecté(e)s. Le FOMO me guette. La fin de mon monde est proche. Pâle et tremblante, je renifle. Il y a du wifi pas loin.

Quand soudain, oui, une bonne âme suisse surgissant de la nuit et sensible à ma détresse m'offre le partage de sa connexion illimitée en tethering sur son iPhone. Lui, avait de la 3G. Moi, pas. La magie de la mobilité et des mystérieux mystères des Internets mouvants. Le personal hotspot qui sauve jusqu'à la prochaine connexion en vrai wifi. Le désastres des astres évité de justesse.

Ce faisant, il n'y a donc pas que sur le prix du roaming que Madame Viviane Reding devrait se pencher - à 0,05 euro le ko c'est plus du surf, c'est du kite de haut vol - mais aussi sur la continuité et la fiabilité des services.

Il ne me reste plus maintenant qu'à rappeler le 700 dès mon retour pour vérifier ce que je vais payer, et pour quel service. A ce jour, mon compteur annonce un hors forfait de 63 euros en plus du forfait mensuel de 85 euros.

Je sais ce que vous pensez. Moi aussi j'ai le sentiment confus de me faire arnaquer avec mon ARPU de vache-à-lait au pays du chocolat.

Je vous souhaite à toutes et à tous un excellent long pont de la Victoire et de l'Ascension réunies. Puissiez-vous être victorieux sur la magie du roaming sans faire grimper votre facture si vous êtes assez fous pour partir à l'étranger.

Tag(s) : #Technology, #mobile

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :