Voir les précédents Contes de campagne.

1. La semaine des protagonistes

Extrême Droite

  • Carl Lang, Union de la Droite Nationale
    Inutile de le parrainer, il est certain d'avoir ses 500 signatures le vendredi 16 mars.
    Vendeur de peau d'ours ?

  • Marine Le Pen, Front National 
    Soutenue par Brigitte Bardot qui passe de la protection de l'espèce en voie de disparition à celle de l'espèce en voie de sur-exposition, Marine Le Pen refusait de "se laisser cannibaliser" par Jean-Luc Mélenchon. L'attrait de la lumière a été trop fort.
    Elle y est allée mais n'a pas débattu.
    Voir le duel avorté
    dans Des paroles et des actes #dpda du 23 février.

Droite

  • Nicolas Dupont-Aignan, Debout la République
    Pas facile d'avoir comme initiales NDA, acronyme de Non Disclosure Agreement et de balancer comme ça. NDA pense parler à Eric Cantona. En fait il s'agit de Gérald Dahan. Viré depuis de Rires et Chansons. L'erreur a-t-elle été de l'embaucher comme humoriste ou de le virer en "martyr" ?
    Fool me once shame on you, fool me twice, shame on me. Pas drôle, ni pour NDA, ni de la part de Dahan.

  • Nicolas Sarkozy, UMP
    Le président sortant
    était l'invité du 20h de France2 mercredi 22 février.
    Propositions en bref : Réforme de la prime pour l'emploi, RSA complété de travaux d'intérêts généraux, interdiction par une loi des retraites-chapeau et parachutes dorés des patrons, rémunérations "des plus hauts dirigeants" d'entreprises votées par l'AG des actionnaires, un représentant des salariés parmi les membres des conseils d'administration, réforme du baccalauréat professionnel complétée.
    Note : Les parachutes dorées, alors appelés les Golden Parachutes étaient déjà au programme pour être supprimés dès l'été 2007. La proposition éléctorale, ça se recycle. Hé oui !
    Voir l'intervention.

  • Dominique de Villepin, République solidaire
    Invité de On n'est pas couché #onpc le 25 février.
    Propositions en bref : Un gouvernement d'union nationale "quel que soit le prochain président". Vu le niveau d'insultes déjà atteint dans cette campagne, vaste programme !
    Voir l'extrait de l'émission.
     

Centre

  • François Bayrou, Mouvement démocrate
    François Bayrou était l'invité de Paroles de Candidats #pdc lundi 20 février sur TF1 face à 14 citoyens et 5 journalistes politiques.
    9 500 tweets selon son responsable de campagne web.

    Propositions en bref : ouverture de l’adoption aux couples homosexuels, réduction à 400 du nombre des députés, dont 100 élus à la proportionnelle, création d'un ministère de l’Égalité pour lutter contre les discriminations et d'un label précisant la proportion de ce qui est réellement produit en France, y compris les produits de l'agriculture "poussés chez nous".
     
    "Je n'ai pas de baguette magique." répéte-t-il à l'envi. Prudence ou indécision ?
    Voir l'émission en replay. Avertissement, gros storytelling de la famille Bayrou inside.

  • Corinne Lepage, Cap21
    "L'écologie n'est pas du tout la priorité des autres candidats", a regretté Corinne Lepage sur France Info vendredi 24.
    Une semaine en dialogue de sourdes.
    - "Eva Joly n'a aucune crédibilité dans le domaine de l'environnement."
    - Je l'emmerde, répond Eva Joly.

Gauche

  • François Hollande, Parti socialiste
    Sortie en librairie jeudi 23 février de "Changer de destin", le livre du candidat socialiste.

    "Il ne m’a pas échappé que la campagne qui s’annonce sera rude. Les coups déjà ne manquent pas et les fiches élaborées en haut lieu sont répétées avec célérité par des éminences inquiètes de perdre leur hochet après dix ans de droite au pouvoir."
    S'embrocher pour récupérer un hochet auquel d'autres sont accrochés, c'est donc ça l'enjeu de part et d'autre ?
    Lire l'ouvrage en version papier. En version ebook Kindle. En version iBooks.
    En version piratée.

  • Eva Joly, Europe Écologie Les Verts
    Eva Joly était également l'invité de l'émission politique Paroles de Candidats #pdc lundi 20 février sur TF1
    .
    Propositions en bref
    : Lutter contre l'obsolescence programmé de l'électro-ménager, diminuer la facture d'électricité des foyers en favorisant l'isolation de l'habitat, accompagner les salariés du nucléaire pendant 20 ans, le passage aux énergies renouvelables créant « 7 fois plus d’emplois » que le nucléaire.

    Voir l'émission en replay. Pas de show mais de la charge émotionnelle.
    "Avec une petite équipe et beaucoup d'amour, je peux aller au bout du monde" dit-elle. C'est loin du bout du monde, l'Elysée ?

  • Jean-Luc Mélenchon, Front de gauche
    Débat avorté avec Marine Le Pen dans Des paroles et des actes #dpda du 23 février, mais belle interview dans La Vie.
    Oui, Mélenchon le laïque mécréant chez les chrétiens.
    Un bon remake de Peppone et Don Camillo
    .

     

Extrême Gauche

  • Nathalie Arthaud, Lutte ouvrière
    Invitée sur i-Télé le 24, elle dénonce "la course à l'échalote". Où je redécouvre qu'échalote ne prend qu'un t et que le film de Zidi a vieilli. Mais c'est une autre histoire.
    Voir l'extrait de l'émission.

  • Philippe Poutou, Nouveau Parti anticapitaliste
    Invité de On n'est pas couché #onpc samedi 25. "La révolte par en bas".
    Voir l'extrait de l'émission.

Ils nous ont quittés la semaine dernière

  • Frédéric Nihous, Chasse, pêche, nature et traditions
    Parti la chasse aux signatures, il perd sa place à la présidentielle et devient rabatteur pour Nicolas Sarlozy.
    «La lutte des places, je la laisse aux Verts», a-t-il déclaré.

Elysee

    2. Les annexes

    Mention spéciale de la semaine

    • André Rossinot
      Qui ça ? Rossinot. Le président d'honneur (de leçons) du Parti radical a annoncé mardi 21 qu'il soutient la candidature de Nicolas Sarkozy et demande aux élus de son parti de faire de même.
      "Le temps des états d'âme est fini"
      , ajoute-t-il.
    • Jacques Attali
      Oui mais non. L'économiste écrivain a annoncé son soutien à François Hollande.
      "Je pense que son élection est loin d'être faite et que Nicolas Sarkozy a de grandes chances d'être élu", a-t-il ajouté.

    _____________________________

      Le transfuge de la semaine
      _______________________ 

      • Dominique Antoine, conseiller sur les questions d’éducation auprès du Président de 2007 à 2009, ancien directeur de cabinet de Xavier Darcos, ministre délégué à l'enseignement scolaire, et ancien directeur adjoint de celui de Luc Ferry, ministre de l'éducation nationale.
        En proposant la semaine dernière ses services à Vincent Peillon, chargé des questions d’éducation pour François Hollande, anticipe-t-il la mise en garde aux hauts fonctionnaires liés au système Sarkozy qui « devraient forcément laisser la place à d’autres » ?
        "Après deux ans auprès du président Sarkozy, pourquoi je voterai Hollande".

      _________________________________________________________________________

        La photo de la semaine :
        Attention, le Français approximatif est contagieux par voie twittérale
        _________________________________________________________

        Mardi 21 Christian Vanneste récidive dans l'insulte. A la grammaire cette fois.
        Aucune réaction de Nadine Morano, qui n'a sans doute pas vu la coquille.

        Vanneste

        Rappel des insultes à la grammaire précédentes :

        Vanneste2

        Disclaimer : Le compte @Ch_Vanneste ne portant pas la mention "vérifié" certifiant son authenticité, je décline toute responsabilité au cas où ce serait un fake non censuré ne respectant pas les CGU de twitter. La réalité dépassant souvent la fiction la plus improbable, il semblerait cependant que ce compte soit effectivement celui de Christian Vanneste.
        Celui de Nadine Morano ne laisse, en revanche, aucun doute planer.

        Bonus grammatical à l'attention de Christian Vanneste et Nadine Morano :

        • Ce sont/SE sont : Il convient d'écrire se sont lorsqu'il s'agit du verbe pronominal.
          Il est alors possible de le conjuguer à toutes les personnes, y compris à la personne de Nadine Morano.
          Exemples :
          - Ils se sont ridiculisés. Pourrait-on dire Nadine Morano s'est ridiculisée ? Oui.
          Donc, ils SE sont ridiculisés.
          - Se sont des personnes ridicules. Nadine Morano peut-elle dire Je me suis des personnes ridicules ? Théoriquement non. Donc CE sont des personnes ridicules.
        • Ne pas/ni : Lorsqu'on veut coordonner deux mots ou groupes de mots à l'intérieur d'une proposition négative, il est possible de faire précéder chacun des termes coordonnés par ni. Dans ce cas, la négation se construit sans pas.
          Le premier pas peut parfois coûter, mais c'est une autre histoire.
          Exemples : Il ne sera ni sanctionné ni exclu. Ou bien Il ne sera pas sanctionné, ni exclu. Par contre, la formulation, Il ne sera pas ni sanctionné ni exclu, ne peut être utilisée.
          Je suis d'accord, c'est bien dommage. Mais ce n'est pas moi qui établis les règles.

        Pour plus de perfectionnement, je recommande le combo Grammaire Française et Impertinente suivie de - pour les plus avancé(e)s, J'vais t'apprendre la politesse, p'tit con, du même auteur.

        _______________________

          Le site de la semaine
          __________________ 

          Opinions Libres d'Olivier Ezraty.

          Comme pour chaque élec­tion pré­si­den­tielle, les can­di­dats sont sol­li­ci­tés par nombre de lob­bies pro­fes­sion­nels et d’industries pour que leurs pré­oc­cu­pa­tions et pro­po­si­tions soient inté­grées dans leurs plans. Le numé­rique en fait par­tie. Il est pro­gres­si­ve­ment devenu un enjeu des pré­si­den­tielles, depuis au moins 2002. Deux sujets ont été tra­di­tion­nel­le­ment sur le devant de la scène : la cou­ver­ture haut débit et très haut débit du ter­ri­toire et la rému­né­ra­tion des auteurs, ce der­nier ayant abouti à la créa­tion de la HADOPI. Mais il y en a d’autres !

            Olivier les passe en revue dans de formidables billets de synthèse à épisodes :

            1. Les clivages de la présidentielle sur le numérique : Vue d'ensemble
            2. Les clivages de la présidentielle sur le numérique : Les entreprises innovantes
            3. Les clivages de la présidentielle sur le numérique : L'enseignement
            4. Les clivages de la présidentielle sur le nuémrique : Le numérique dans l'Etat

            Les épisodes à venir : le très haut débit, l’économie des conte­nus, et la régulation.

            Oezraty

            ___________________________

            Le conte de la semaine :
            _____________________ 

            Le Monde, Petit Prince de la blogosphère politique

            Le Monde propose une cartographie de la blogosphère politique en 2012.
            Une vision de la galaxie des principaux sites et blogs traitant de politique en France, disposés en fonction des liens hypertextes qu'ils partagent et classés en fonction de la proximité partisane (gauche, droite, extrême-droite). Parfait.

            Mais ... pourquoi, me demandé-je naïvement, la galaxie de droite est située au centre de l'image, l'extrême-droite en bas à l'extrême gauche, et la galaxie de gauche, en haut à droite de l'image ?

            Et de l'autre côté du miroir, Le Petit Prince me répondit. C'est un graphique pour les moutons. On leur met ce qu'on veut qu'ils voient, là où on sait qu'ils regardent.
            "Voici mon secret. Il est très simple: on ne voit bien qu'avec le cœur.
            L'essentiel est invisible pour les yeux.
            "

            Blogo

             

            3. Les inclassables

            • François Asselineau, président du parti politique Union Populaire Républicaine
              Une pétition est lancée pour que Bourdin de RMC l'invite. A vot' bon coeur.
              Attention aux utilisations d'images sans les droits ...
            • Calixthe Beyala, écrivaine française d’origine camerounaise, candidate de la diversité
              RAS. Mais vraiment rien.
            • Yves Bontaz
              RAS. Mais vraiment rien
            • Gérard Borgia, président de Ensemble pour la France
              RAS. Mais vraiment rien
            • Jacques Borie, président de Europe Démocratie Espéranto Liberté
              Reçoit le soutien de Robert Baud, autre candidat qui renonce et dont j'ignorais la présence dans la course. La route est droite mais la pente est raide pour les petits candidats.
            • Gilles Bourdouleix, Centre national des indépendants et paysans
              Reçoit le soutien de la Droite Libre. Don't ask.
            • Patrick Bourson, Ensemble redressons la France
              Il aurait 300 signatures.
            • Alexandre Callet, France Unité
              RAS. Mais vraiment rien
            • Renaud Camus, parti de l'in-nocence
              RAS. Mais vraiment rien.
            • Jacques Cheminade, président de Solidarité et Progrès
              Gros soutien de Florian Gazan dans la balance selon le bon vouloir des américains.
            • Patrick Cosseron de Villenoisy, parti royaliste Alliance royale, tendance légitimiste
              RAS. Mais vraiment rien
            • Gaspard Delanoe, personnage fictif candidat du Pffft
              Présente en exclusivité son équipe gouvernementale dans Le Grand Webze le 23.
            • David Derrien, alias « Dédé l'Abeillaud », candidat de la biodiversité
              RAS. Mais vraiment rien.
            • Kenza Drider, avignonnaise portant le niqab
              RAS. Mais vraiment rien.
            • Gérard Gautier, président du mouvement Blanc pour la reconnaissance du vote blanc
              Où j'apprends que les habitants de Saint Brieux sont les Briochins.
            • Patrick Giovannoni, président du Parti républicain chrétien
              RAS. Mais vraiment rien
            • Brigitte Goldberg, présidente du parti LGBT Avenir-2012
              Reçoit un coup de pouce ou un coup de pied de Têtu.
            • Jean-Marc Governatori, secrétaire national de l'Alliance écologiste indépendante
              RAS. Mais vraiment rien
            • Christopher Guéna, président du parti Société nouvelle
              Lancement de "La Culture de l'Audace". Le rêve américain.
            • Stéphane Guyot, président du Parti du vote blanc
              RAS. Mais vraiment rien
            • Victor Izrael, pour relancer le Plan Cancer
              RAS. Mais vraiment rien
            • Cindy Lee, fondatrice du Parti du Plaisir
              Attention, NSFW. Toujours rien depuis le 31 janvier. J'en connais certains qui le déplorent.
            • Laurent Lenne, pasteur connu pour sa participation à Secret Story
              RAS. Mais vraiment rien
            • Patrick Lozès, président du CRAN
              S'exprime sur la crise à la Réunion.
            • Nicolas Miguet, fondateur du Rassemblement des contribuables français
              Pas de nouvelles.
            • Frédéric Pradelle dit « Ze Fred », candidat des cons
              RAS. Mais vraiment rien
            • Francis Rongier, candidat des retraités et des automobilistes
              RAS. Mais vraiment rien
            • Nicolas Stoquer, président du Rassemblement pour la France
              RAS. Mais vraiment rien
            • Maxime Verner, créateur de l'association Candidat à 18 ans
              Un portrait à lire dans le Cercle des Echos.
            • Claude Weber, parti Union élargie des seniors
              RAS. Mais vraiment rien
            • Clément Wittmann, pour donner de la visibilité aux objecteurs de conscience
              RAS. Mais vraiment rien

             

             

            Tag(s) : #Politics

            Partager cet article

            Repost 0