Voilà, c'est réglé. Un seul débat. Hollande n'accepte pas que Sarkozy vienne le débusquer.
C'est de bonne guerre.

De celles que perdent les électeurs de niche. Je ne parle pas des chiens, mais de ceux qui se décident au regard des idées pour le bien commun, et non en comptant les clins d'oeil vers les intérêts particuliers. Les électeurs de niche donc, ne verront pas leur sujet de prédilection abordé. Quid de l'Internet et de sa neutralité, quid de la culture et de sa diffusion, quid de la politique étrangère et de ses alliances, et caetera.

Par contre, pour ceux à qui parle le vote communautariste, c'est fête nationale à tous les étages.

De l'un qui veut parler aux élécteurs du FN tout en annonçant le droit de vote pour les étrangers aux municipales de 2013 ; à l'autre qui déclare le FN et Marine Le Pen compatibles avec la République, tout en annonçant projeter de ne faire entrer aucun ministre FN dans son gouvernement, le votant Front National, c'est l'oeuf de Pâques de la présidentielle. Tout le monde le cherche et en ingère jusqu'à l'indigestion. Crise de foi(e).

Contradictions à vouloir ménager la chèvre, le chou et le loup, dont chacun sait que s'ils peuvent voyager dans la même barque sous la surveillance d'un berger à poigne, on ne peut laisser seuls ensembles ni la chèvre et le chou, ni le loup et la chèvre pour traverser vers l'autre rive.

Libe

Dans une semaine donc, mercredi 2 mai, soit le lendemain du 1er mai, le grand dé, le grand débat, le grand débalage. Ferrari Pujadas. Sarkozy Hollande.

Et sauf à ce que l'un des deux mette l'autre KO, ce qui semble peu probable, le grand débat sera somme nulle, chacun aura gagné sous les viva de son camp.

Chacun viendra avec sa phrase clé-élément-de-langage préparé par son aide-de-camp. Valls vs Louvrier. Espérons que ce ne soit pas un grand débat DSK vs Bétencourt.

Catch 'em all.

A ma gauche donc, François Hollande, Parti socialiste, le Malabar de Tulle.

A ma droite, Nicolas Sarkozy, UMP, le Teigneux de Neuilly.

Ding ! Le match reprend. Second round.

      ________________________________________________________________________

      Le conte effrayant de la semaine : "Pour qui vote donc dieu ? "

       ________________________________________________________

      A force de jouer avec le feu, celui qui brûle, pas celui de l'action, voilà que les religions prennent parti.

      700 mosquées de France se mobilisent pour François Hollande, annonce le magazine de la chrétienté.
      S'il est élu ce sera lafotomusulmans.

      Chez les "anti-sionnistes" on se demande pour qui a voté Guilad Shalit. Et puis "on" en déduit :

      citation intégrale sans ajout ni modification

      le franco-sioniste de base tend à voter pour Nicolas Sarkozy parce que
      1) il est « bon pour les Juifs »,
      2) les socialistes n’ont « jamais été bons pour les Juifs » (ceux qui pensent ça devraient se pencher sur leurs livres d’histoire)
      3) Nicolas Sarkozy a du « sang juif »

      S'il est élu ce sera lafotojuifs.

      Le vote musulman, le vote juif, le vote catholique, le vote protestant, le sacre du feu sacré à l'Elysée vaut-il une messe un office ?

       

      __________________________________________

        Le site de la semaine : In LOL we trust
        _________________________________ 

        Que reste-t-il quand on a trop pleuré ? Selon le côté où l'on se place, le repli ou l'ouverture umbertoecoïste. « Nous savons que nous allons vers la mort et, face à cette occurrence inéluctable, nous n’avons qu’un instrument : le rire.»

        L'aberation. Chaque jour ou presque la une de Libération revue et corrigée avec un bic et du Tippex.

        Aberation

        ___________________________________________________

        La pensée de la semaine : le conte n'y est pas !
        ________________________________________

        En attendant le grand débat, le cauchemar continue, l'idéologie s'infiltre car ici, en France, le conte n'y est pas !

        When Jimmy Fallon talks to the UNC audience about student loans,
        he decides a slow jam with President Obama and The Roots is appropriate.

        A la prochaine !

                Voir les précédents Contes de campagne.

                 

                 

                 

                 

                Tag(s) : #Politics

                Partager cet article

                Repost 0