Les résultats officiels sont tombés dans la matinée Tombés est le mot approprié.

Officiels

 

L'écart entre les deux qualifiés se ressert et la troisième descend largement sous les 20% annoncés en début de soirée électorale puis sous les 18% annoncés ce matin.

Pour une mise en scène plus dynamique et colorée de ces sources officielles : Google Politique a créé un site dédié.

Les deux grands gagnants de ce 1er tour sont donc :

  • Le civisme, avec un taux de participation autour de 80% et sans incident.
  • Selon le côté duquel on se place, l'information, ou tout du moins sa diffusion ; ou bien la dictature du clic. Les réseaux sociaux étant le catalyseur qui a déclenché le phénomène.

Viennent ensuite les deux qualifiés, sans surprise :

François Hollande, Parti socialiste 

   ET,

Nicolas Sarkozy, UMP
 

Sarkozy_hollande

Plus surprenant, la 3ème place

        • Marine Le Pen, Front National
          Un effet sidération, en cours ou à venir et un 1er mai qui s'annonce délicat.

            ________________________________________________________________________

            Le conte effrayant de la semaine : "Les consignes de vote"

             ________________________________________________________

            "Le fwançais est un peuple fwondeur" ne cesse de me répéter "un américain à Paris", et quand il dit "le fwançais", il embrasse toutes les fwançaises.

            Il n'a pas tort quand on voit les resquilleurs dans les files d'attente, les rebelles du passage piéton, ou les photographiés des radars. Le français n'aime pas suivre les consignes.

            Je ne me suis jamais posé la question de savoir si à l'étranger aussi, les politiques perdants se considéraient comme dépositaires des voix et donnaient des "consignes de vote".

            Par ordre alphabétique, les positions des non-qualifiés concernant les consignes de vote au second tour :

            • Pour Nathalie Arthaud, « L'élection n'est qu'un épiphénomène », pas de consigne de vote, elle votera blanc.
            • Fançois Bayrou écoutera les deux finalistes et prendra "ses responsabilités". En donnera, en donnera pas ?
            • Jacques Cheminade, dans la tente l'attente, n'en donnera pas avant d'avoir vu ce que François Hollande va proposer. 
            • Nicolas Dupont-Aignan, pas de son pas d'image ou alors Internet me cache des choses.Cela viendra. Sûrement.
            • Eva Joly appelle à voter Hollande au second tour.
            • Marine Le Pen annonce être le "nouveau chef de l'opposition" et se prononcera le 1er mai.
            • Jean-Luc Mélenchon appelle à battre Sarkozy, ce qui revient à appeler au vote pour François Hollande mais sans prononcer son nom. Voldemort effect ?
            • Philippe Poutou, même ligne, phrasé plus "brut de décoffrage" : il appelle à "dégager Sarkozy le 6 mai".

                  _____________________________

                    Le suspens de la semaine
                    _______________________ 

                    Grande question : Combien y aura-t-il de débat entre les deux qualifiés au second tour ?

                    ou

                    _____________________________

                    La pensée de la semaine
                    _______________________

                    Les estimations de 20h étaient à peine annoncées et les résultats officiels pas encore arrivés que déjà les sondeurs étaient à l'oeuvre ! Les premiers sondages des intentions de vote au second tour annonçaient déjà la couleur. Intentions de vote.

                    C'est quoi le message messieurs les sondeurs ? Les jeux sont faits, plus la peine d'aller voter au second tour ?

                    Pour gagner du temps sur le temps, pourquoi ne pas sauter directement à l'election de 2017. Quels sont les chiffres, sondeur ?

                    Dans cette course à l'échalote, on se demande parfois qui sont les mous du bulbe ! Les 30% qui répondent être indécis, les instituts de sondage qui semblent ne rien apprendre ni retenir des expériences passées, ou les commanditaires qui les engagent ?

                    En attendant le(s) grand(s) débat(s) ... messieurs les sondeurs, bonsoir !

                            Voir les précédents Contes de campagne.

                             

                             

                             

                             

                            Tag(s) : #Politics

                            Partager cet article

                            Repost 0