Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

- Tu ne dis rien sur les femmes mariées à des garçons bouchers et qui conduisent en niqab(riolet) ?

- Non. Je me sens mal à l'aise.

- Mâle à l'aise, j'aimerais bien te lire, pourtant.

- Me relire. J'ai déjà écrit sur la burqa de conscience.
Depuis, je me sens mal à l'aise. Ma conclusion était qu'il ne fallait pas légiférer sur le port de la burqa.
Une envolée lyrique laïcorépublicaine emphatique. "A la République Française, miroir d'une majorité, je préfère une République protectrice des plus faibles et des opprimé(e)s. Alors, si ne pas légiférer sur le port de la burqa, c'est permettre à une seule de ces femmes emprisonnées de toile de sortir de chez elle et de demander de l'aide, il ne faut pas l'y confiner en légiférant, aussi heurtante et insupportable que la vue de cette survivance archaïque soit, pour la française laïque que je suis."

- C'était juste et bien tourné. Ampoulée peut-être.

- Depuis, j'ai appris l'histoire d'une lycéenne débarquée en France pour échapper à un mariage forcé. Maltraitée par son frère, elle porte plainte dans un commissariat, qui la met en rétention et zou reconduite à la frontière manu militari. Depuis, elle est revenue mais j'ai mal à ma République.
Alors la burqa, je sais plus s'il faut l'inter-dire ou l'auto-risée.

- Pourtant j'aimerais bien savoir ce que tu en penses de cette femelle amendée à 22€. Et de l'histoire à rebondissement.

- Je ne me sens pas légitime à enfoncer des portes ouvertes. Je n'ai pas trouvé l'approche.
Et puis comme Zorro, l'Arabe est arrivé. Sans se presser.
C'est comme les histoires juives, l'auto-dérision porte plus loin quand racontée par des juifs.
Alors l'Arabe, quand il écrit sur la burqa, le boucher touareg et ses maîtresses, je n'ai plus besoin de parler.
Lis-le.

- L'Arabe ?

- Parfois, je me demande si vraiment tu me lis.
Oui, le reubeu, je t'en ai parlé là !

- Oui, je me souviens. Le culot de l'Arabe qui fait de la lumière.

- Voilà. Et lui, son style n'est pas ampoulé !

C'est la gêne ?

C'est la gêne !

PierreLagene

 

Update 5 janvier 2012 : C'est la gêne, c'est la fin.

Tag(s) : #Politics

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :