Et si Andy Warhol avait tort, et qu'au lieu d'un quart d'heure de célébrité nous n'avions qu'un quart d'heure d'anonymat ?

Dans cette courte intervention, Juan Enriquez parle des effets étonnamment permanents de la divulgation numérique de notre vie privée.

Il nous donne les clés des Grecs Anciens pour nous aider à gérer nos nouveaux "tatouages électroniques".

Your online life, permanent as a tattoo (la video ci-dessous est sous-titrée en français).

Condamnés à devenir intelligents ! Votre vie sur internet, indélébile comme un tatouage : 6 mn bien employées avec Juan Enriquez.
Tag(s) : #Culture

Partager cet article

Repost 0