Après quelques minutes de stupéfaction devant la tragédie norvégienne, une minute de silence de quelques secondes, la ronde des oracles psychopathojournalistiques s'est mise en mouvement.

Je croyais ce matin avoir atteint le summum de ma pétrifaction à la lecture de l'éditorial Attalien crossposté sur Slate et l'Express.

Et non. Le maître-étalon qui donne envie de les tourner sans se retourner est dans ce morceau de bravoure signé Laurent Joffrin : Qui a inspiré le tueur de Norvège ?

Il y aurait beaucoup à dire sur les scories populistes qui hantent les inter-lignes de ce texte, dont le zénith est atteint dans la sentence de conclusion :
"c’est une école de la haine qui s’est ouverte à l’échelle européenne. Une école dont Anders Behring Breivik était l’élève assidu."

Safépeur. Oui, j'ai peur. Non du contenu manifeste d'une telle assertion, mais des certitudes quasi apocalyptiques de l'auteur qui visiblement en manque autant que de recul, ou de doute.

Si j'ai tressailli à l'évocation de "l'homme d'une époque, la première incarnation d’un spectre qui commence à hanter l’Europe", j'ai sur-sauté à cette in-sulte :

[...]

Où trouve-t-on les traces de ce nouveau fanatisme ? Sur Internet, bien sûr. Non que le réseau soit responsable de quoi que ce soit. L’accuser serait aussi ridicule que d’incriminer le téléphone parce deux terroristes se sont appelés sur leur mobile. Mais la Toile est un moyen de diffusion moins contrôlé dont le coût est à peu près nul. Tout activiste, tout militant, tout prosélyte, de la pêche à la mouche comme du terrorisme chimique, y recourt naturellement.

En France, trois sites se sont fait une spécialité de l’idéologie antimusulmane contemporaine :[...]
Mais dans les forums de débats hypocritement laissés sous la responsabilité des contributeurs et dont on ne comprend pas que les pouvoirs publics les laissent libres de répandre diffamation et injures raciales.

Note : les passages en gras sont d'origine.

Articulation de texte : Oui, mais non, mais quand même. Internet christalise ce nouveau fanatisme mais ce serait ridicule de le rendre responsable. Mais quand même, en France...

Monsieur Joffrin, permettez-moi de vous vouvoyer et de vous poser une question : Suggéreriez-vous incidemment que l'Internet Français nourrit en son sein et à dessein des pouvoirs publics "Une nouvelle extrême-droite activiste en passe de voir le jour, après une incubation plus ou moins longue, dont l'auteur présumé de l'attaque d'Oslo est peut-être le premier ambassadeur…" ?

Vous qui connaissez si bien ces "trois sites (qui) se sont fait une spécialité de l’idéologie antimusulmane contemporaine" et ces "forums de débats hypocritement laissés sous la responsabilité des contributeurs" - auxquels j'ajoute à titre personnel un grand nombre de groupes FaceBook prêcheurs de haine de tous bords que je n'ai pas encore trouvés mais qui existent sans doute - plutôt que de stigmatiser de façon irresponsable le tout pour une partie, je vous conseille de prendre votre souris de pélerin-citoyen et chaque fois que vous "croisez" l'un de ces groupes, sites, forums, de visiter cette page :
https://www.internet-signalement.gouv.fr/PortailWeb/planets/Accueil!input.action
ou celle-ci http://www.facebook.com/help/?page=798&hloc=fr_FR

Et de cliquer !

Signalement

N'hésitez pas à prendre vos responsabilités et à retrousser vos manches en participant vous-même au nettoyage, dans les bornes des limites suivantes :

Internet est un espace de liberté où chacun peut communiquer et s'épanouir. Les droits de tous doivent y être respectés, pour que la « toile » reste un espace d'échanges et de respect. C'est pourquoi les pouvoirs publics mettent ce portail à votre disposition. En cliquant sur le bouton « SIGNALER », vous pouvez transmettre des signalements de contenus ou de comportements illicites auxquels vous vous seriez retrouvés confrontés au cours de votre utilisation d'Internet.
 Note : les passages en gras sont de mon fait. 

Si j'avais du temps za perdre, j'aurais volontiers écrit un billet intitulé "Qui a inspiré Laurent Joffrin ?".
Vanitas. Un nouvel extrême-journalisme, activiste de la peur, est en passe de voir le jour, après une incubation plus ou moins longue, dont Laurent Joffrin, auteur de l'attaque d'Internet-vecteur-de-tous-les-maux- est peut-être le premier ambassadeur…

L'école de la haine
Dans cette sous-culture de la haine, les internautes sont un ennemi atavique. On les appelle "les buzz". Mais aussi les "rats" ou les "blattes" et l’on attend avec impatience "l’épouillement de l’Internet". On anticipe la future guerre numérique. Bref, on prépare l’affrontement violent.

Je ne suis - heureusement - pas pleine de toutes vos certitudes, ni emplie de l'arrogance qui prétend démontrer - à défaut de savoir - qui a inspiré le "tueur de Norvège", ni même votre prose apeurante, mais j'ai une dernière chose à vous dire : cessez de regarder votre doigt quand vous "pensez" expliquer le fonctionnement de la lune.

Vous êtes à vide et je ne vous tutoie pas, Monsieur.

C'est de ta peur que j'ai peur.
        - William Shakespeare

 

 

 

 

 

 

Tag(s) : #Politics

Partager cet article

Repost 0