Il est permis de violer l'histoire, à condition de lui faire de beaux enfants.
- Alexandre Dumas

Mais pourquoi donc en 2012 les politiques français s'évertuent-ils à célébrer et surtout à faire perdurer l'imagerie d'Epinal d'une hégérie idéalisée soit disant populaire, petite bergère d'une lointaine époque où la Lorraine était française, brûlée vive à 19 ans et à l'issue d'un procès en sorcellerie après avoir bouté l'Anglois hors des Terres de France dans les années 1430 ?

Par quel sacré miracle la République Française profane-t-elle son certes récent passé laïc et républicain en courrant après une héroïne royaliste à la traçabilité plus qu'hasardeuse béatifiée en 1909 et canonisée en 1920, une sainte de l'Eglise Catholique ?

C'est derrière le panache (blanc ?) de ce symbole à façonner pour qu'il reste emblématique (mais de quoi ?) qu'il faudrait que la communauté nationale française se rassemble et auquel elle devrait s'identifier ?

Parce que si Jeanne d'Arc n'était pas là, vous seriez tous en Britanny, à parler de je ne sais quoi, à saluer je ne sais qui ? Vous y croyez vraiment ?

Une femelle dont il n'est pas certain qu'elle en fut une et qui, si elle en fut une, se rebellait contre l'autorité et les conventions des mâles de son époque, mais obéissait aux injonctions de voix qu'elle était seule à entendre lui ordonnant de refouler aux frontières du royaume l'envahisseur, fut-il anglosaxon ? C'est ça, la femme de l'année ?

D'accord, les 40 rois qui firent la France ne comptent pas pour de la frangipane pur beurre. D'accord, l'héritage de la France ne se limite pas à la Révolution française, mais de là à refaire aujourd'hui de Jeanne d'Arc, la pucelle dite d'Orléans, une icône républicaine, faut-il être si désemparé(es) pour trébucher ainsi sur un mythe tout-feu tout-femme ?

Bienvenue dans les années 60 ! 1960. C'était déjà ambigü en ces temps-là de rebaptiser La Résolue en Jeanne d'Arc sans qu'aucune voix, si je puis dire, ne s'élève contre.

Je brûle d'impatience de voir la suite en mai 2012, entre les deux tours de la Présidentielle.
Un buste de Marianne Jehannedarquisé ? La légion d'honneur à titre posthume pour cette Jeanneton qui appartient tant à tout le monde, que personne ne se souvient ni de la belle histoire que les hussards de la République contaient à l'école primaire et encore moins de l'Histoire telle qu'elle fut et sur laquelle personne ne s'accorde ?

Est-ce ainsi que naissent et perdurent les Nations ? Sur une cristallisation ?
A choisir, quitte à parler de Lorraine et de feu, plutôt que d'Arc, celui de Baccarat m'eut enchantée.

Arrêtons de souffler sur les braises d'un nationalisme rampant ; au pire, feue Jeanne d'Arc appartient à l'Eglise Catholique, au mieux, à l'inspiration diaphane de poètes pluridisciplinaires, maudits ou non. Mais au calendrier des célébrations républicaines, non.

Allez, tout le monde au boulot, ya une crise à gérer.
Les seules voix que je veux voir sont celles du suffrage dit universel.

Jd

Never mind, even Google has not seen fit to make a Doodle for Joan of Arc's 600th birthday.

 

 




 

Tag(s) : #Politics

Partager cet article

Repost 0