Cet article est reposté depuis une source devenue inaccessible.

La Jeune Rue, la meilleure idée de 2014 ?

Qui a réussi à réunir ces sommités du design et de l'architectures pour un projet urbain fou : Andrea Branzi, Maud Bury, Frères Campana, A+A Cooren, Vincent Darré, Tom Dixon, Ramy Fischler, Jaime Hayón, José Lévy, Michele De Lucchi, Marc Ange, Ingo Maurer, Atelier Mendini, Jasper Morrison, Paola Navone, Nendo, Eugeni Quitllet, Patricia Urquiola, Julie Boukobza ?... La réponse : Cédric Naudon et ses équipes pour un projet humain, généreux et tellement nécessaire : La Jeune Rue.

Une rue jeune. Le meilleur moyen d’en finir avec les mauvaises habitudes. Ouvrir un temps nouveau, redonner sa place au plaisir, à l’insouciance généreuse, au goût des bonnes choses – à la beauté. Il faut laisser les rêves s’épanouir à leur juste mesure, savoir les construire pas à pas. Celui qui préside à La Jeune Rue est un rêve humaniste. Il prend racine dans ce que nous avons de plus cher, notre environnement, pour dessiner ce que nous laisserons de plus précieux, notre avenir.

Ce projet dédié au bien vivre est né de la vision de Cédric Naudon et de son profond engagement à défendre le « Naturel » en apportant directement des produits d’une qualité exceptionnelle aux citadins. Après avoir mené à bien de nombreux projets immobiliers et commerciaux, cet homme d’affaires passionné de design et de gastronomie souhaite œuvrer pour la défense et la sauvegarde de notre patrimoine gastronomique, ses ressources et ses savoir-faire.

La Jeune Rue est un rêve humaniste pour nous inciter à faire évoluer notre manière de consommer et ainsi, nous engager en faveur de la Nature et des formes d’agriculture vertueuses telles que l’agroforesterie et la permaculture. C’est un projet généreux et optimiste, accessible et ouvert à tous, qui repousse les limites de l’exceptionnel pour donner à voir l’essentiel.

J'ai découvert le premier opus de ce projet, Le Sergent Recruteur, de cette série de restaurants et de lieux sis au 41 rue de Saint Louis en l'Île à Paris. Depuis plus d'un an et demi, Cédric Naudon et son chef (de bande) Antonin Bonnet expérimentent une nouvelle approche de la cuisine fondée sur la permaculture. Ce travail donne une réalité à l'ambition que je soutiens et partage le plus possible.

La grande famille qui entoure Cédric Naudon met en avant les valeurs de partage et la générosité... alors, je ne saurais trop vous recommander de suivre la croissance de cette Jeune Rue qui est à n'en pas douter la meilleure idée de 2014... Dans le dossier de presse ci-après vous pourrez notamment découvrir le détail des lieux et de leur ambitions... :

Partager cet article

Repost 1